Noémie Robert

Noémie RobertAnimatrice de cafés mortels contésConteuse & Célébrante de funérailles civiles

Accueillir un Café Mortel

Des cafés mortels "contés"

Je m’appelle Noémie Robert, je suis conteuse et célébrante de funérailles civiles.Depuis 2019, je viens à votre rencontre pour animer des espaces de parole sur la mort & les funérailles au cœur de la cité.Inspirée par le mouvement international des cafés mortels, j'accompagne l'émergence des mots sur la mort en m'appuyant sur l'art du récit.

Qu'est-ce qu'un café mortel ?

Les cafés mortels sont inspirés du travail de Bernard Crettaz, ethnologue et sociologue suisse.Ils permettent d’échanger de façon chaleureuse et sans tabou sur le thème universel de la mort.Les cafés mortels ne sont pas des espaces à visée thérapeutique, ni des espaces de débat : ils sont une invitation à libérer la parole dans l’espace public.Ils ouvrent ainsi la possibilité de porter un autre regard sur la mort.Initié en 2004, le mouvement des cafés mortels s’est ensuite déployé dans le monde entier.Puisque le conte est au cœur de ma pratique, c'est avec lui que je rythme ces vivantes aventures : j'anime pour vous des cafés mortels contés.

Comment se déroulent les cafés mortels contés ?

  • Un temps de transmission, autour d'une thématique que nous choisissons ensemble (Petite histoire du monde funéraire, découverte des coopératives funéraires, navigation dans les funérailles aujourd'hui, la musique de ton grand départ, voyage autour des rites funéraires, spectacle de contes...)

  • Un cercle de parole où je facilite l'émergence des paroles sur la mort & les funérailles.

  • Un temps de convivialité où l'on grignote quelque chose et où l'on partage un verre ensemble.

J'ouvre et je clôture le cercle de parole par des contes et je m'appuie sur l'art du récit pour nourrir les imaginaires et ouvrir l'horizon des possibles.

Café Mortel

« Dans cette communauté provisoire, on peut tout ou ne rien dire ; (...) On n’est obligé à rien et c’est pour cela qu’on peut beaucoup se permettre y compris d’immenses éclats de rire comme dans les repas d’enterrements ou les fêtes mortuaires »
Bernard Crettaz 2010,
Cafés Mortel, sortir la mort du silence

Pourquoi proposer un café mortel ?

Pour proposer un écho à une programmation culturelle ;
Par curiosité ;
Pour vivre un temps d’éducation populaire au champ funéraire ;
Pour être accompagné afin d‘aborder le sujet ;
Pour lever le tabou sur la mort ;
Pour vivre un temps convivial, un temps de rencontre chaleureux et réjouissant ;
Pour découvrir comment s’anime un café mortel afin d’en proposer ensuite en toute autonomie ;
Pour poser des questions sur les funérailles ;
Pour rêver ensemble ;
Pour partager nos histoires autour de la mort, celles liées à nos défunts ; celles portées par les contes, celles portées par les vivants.

Illustration cérémonie funéraires civiles - boite à musique

Les étapes clefs

Préparation du café mortel

• Nous prenons le temps d'identifier votre besoin.
• Nous définissons ensemble les modalités de l’intervention (public, lieu, horaire...).
• Je vous transmets des outils pour communiquer sur le café mortel
• Je réalise des recherches autour de la thématiques de la soirée.
• Je pépare les interventions contées.

Animation du café mortel

• Je vous rejoins sur place au moins 1h avant le début de l’intervention.
• Puis vient le temps du café mortel :

• Le public est accueilli grâce à plusieurs supports de médiation.
• Pour ouvrir ce temps, je pose le cadre qui permet à chacun de s'exprimer.
• Je vous partage l’histoire du mouvement des cafés mortels et des apports autour de la thématique choisie.
• J'ouvre et je clôture le cercle de parole par des contes.
Je facilite les échanges entre les participants.
• Le café mortel se conclut par un temps de convivialité, où nous partageons un verre et grignotons quelques chose ensemble.

Ils ont accueilli un café mortel

Dans leurs mots

« Ce Café Mortel animé par Noémie Robert était une première pour la Grange-Théâtre et pourtant nous avons dû bloquer le site de réservation pour ne pas exploser la jauge !La soirée a remporté un gros succès auprès du public, qui a été très actif tout au long de la soirée, par ses interventions et ses questions.Noémie maîtrise vraiment son sujet et sait le communiquer. Elle entraîne tous les participants dans une aventure artistique et humaine d'une très grande qualité et intensité. Merci encore et BRAVO à elle ! »Hervé Monnerais, organisateur, La Grange-Théâtre


« J'ai appris beaucoup sur l'évolution de l'accompagnement et le travail des pompes funèbres. Et quelle beauté des échanges dans le cercle ! »Laurence, participante


« Les Cafés mortels imaginés avec Noémie Robert ont été envisagés comme des temps de médiation et d’éducation populaire. La parole y circule simplement, elle y est libre, drôle, émouvante, érudite…Avec finesse et parce qu’il est construit avec intelligence, chacun de Cafés mortels mobilise notre imaginaire autant qu’il nous accompagne pour grandir en humanité. Du grand art… de vivre. »Fred Sancère, directeur de Derrière le Hublot


« On ne se connaissait pas... et grâce aux talents de conteuse et d'animatrice de Noémie Robert, on s'est tout de suite raconté plein de choses sur la mort !
Nos espoirs, nos expériences, nos frustrations parfois...
C'était chaleureux, grave et léger à la fois, et finalement, plutôt gai ! »
Association de préfiguration d’une coopérative funéraire toulousaine

Dans la presse

Cafés mortel - Derrière le Hublot - Capedenac Gare

Qui suis-je ?

Au fil de mon chemin

Parler de la mort, ensemble

Engagée dans le mouvement des coopératives funéraires, ma volonté est de permettre à chacun de pouvoir prendre des décisions éclairées au moment des funérailles.Les cafés mortels contés sont un outil d'émancipation : ils contribuent à créer une culture funéraire commune et permettent d'ouvrir l'horizon des possibles.

Là d'où je viens

Née en Bretagne sur une terre de légendes, j’ai découvert le chemin du deuil lorsque j’étais enfant. J’ai pris le temps d’arpenter ce chemin, puis, au fil des années, mes pas m’ont guidée ailleurs.Formée aux métiers du livre, j’ai travaillé dans l’édition, en librairie, puis dans la médiation culturelle autour de la littérature étrangère. Après un master en Économie Sociale et Solidaire & Innovation Sociale à Sciences Po Bordeaux, j'ai travaillé dans des coopératives.Vous aimeriez connaître la suite de mon parcours professionnel ?
C’est une aventure pleine de jolis méandres, et vous pouvez en découvrir quelques escales par ici.
Ce qui compte pour moi, c’est que peu à peu, je me suis rapprochée de là où je me sentais pleinement vivante : écouter des histoires et les raconter à mon tour.

Portrait de Noémie Robert par Patrice Dorizon

Accompagner les funérailles civiles

À partir de 2017, la conte prend sa place au cœur de ma vie. En 2019, avec mon collectif de conteurs nous créons une veillée autour de la mort.Je suis alors invitée, en tant que conteuse, à rejoindre un espace de recherche autour des rites funéraires civils.Je découvre alors les enjeux actuels autour de l'accompagnement des funérailles civiles : moins de 6% de la population française est pratiquante, et pourtant près de 74% des obsèques font l'objet d'une cérémonie religieuse.Aujourd'hui, il n'y a pas de prise en charge sociétale des cérémonies funéraires civiles.Lorsque je découvre la profession suisse d'officiant de funérailles civiles, je choisis de m'engager dans cette voie afin de mettre mes compétences de conteuse au service de ce besoin social.Diplômée conseillère funéraire et maître de cérémonie en France, j’ai bénéficié du soutien de la Fondation de France et du Prix de la Fondation Cognacq-Jay pour aller me former en Suisse en tant que célébrante de funérailles civiles.

Ils me soutiennent


Et si on se rencontrait ?

Vous avez envie d'accueillir un café mortel ? Vous vous demandez quel serait le budget et quelles sont mes disponibilités ?Le plus simple, c'est de m'envoyer un petit message : nous prendrons alors rendez-vous pour en parler ensemble.

Vous vous dites que ce n'est peut-être pas exactement un café mortel qui vous conviendrait ? Parlons-en !Au fil de mes aventures, j'ai eu grand plaisir à inventer avec vous la manière qui vous convient le mieux pour parler ensemble de la mort.Curieux d'en savoir plus ?En voici un avant-goût :La programmation mortelle du centre culturel de Rieupeyroux a été l'occasion de proposer un "quizz mortel", ainsi que la mise en bière d'une exposition. J'ai réalisé un témoignage conté pour une formation intitulée "Agir en équipe face à la mort", à destination de personnels d'EHPAD.Le café mortel s'est fait dispositif de médiation culturel pour s'inscrire dans la programmation de scène nationale de La Garance à Cavaillon en intégrant la participation d'un spectacle invité.J'ai animé des événements contés pour des entreprises, des mutuelles, des associations.Je propose des ateliers d'expression des volontés funéraires, ainsi que des veillées contes en médiathèques qui se poursuivent par des cafés mortels.Au plaisir d'échanger avec vous,
Noémie Robert

Pour garder le lien

Au gré de mon inspiration, je raconte sur les réseaux sociaux mes aventures de vivante qui parle (et qui fait parler) de la mort.Des petites bulles de poésie où j'aime vous raconter ces humain.e.s que j'aime rencontrer.On s'y retrouve ?

Logo L'empreinte de L'être
Ozon